Nos âmes à l’abri XXII

L’Arbre de vie / Gustav Klimt

quand bien-même

les paysages de quarantaine

et la nuit qui chemine du mauvais côté

avec une ombre qui marche à notre place

l’aurore est tenace

une errance se réinvente

au plus près du désir et de la beauté

s’enchante de tout ce qu’il faudra réécrire

avec les fleurs poussées en marge des effets

et des causes

et sur l’amour

notre place est l’endroit où l’on ne froisse pas

l’être

et les abeilles butinent tout autour

 

Barbara Auzou.

5 réflexions sur “Nos âmes à l’abri XXII

  1. Pingback: Nos âmes à l’abri XXII — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s