Nos âmes à l’abri XXVIII

L’Arbre de vie / Gustav Klimt

la terre en son coeur s’est faite à nos chemins

et aux leçons continuelles et un peu folles

de l’air

comme il suffit de peu pour se défaire

de soi-même

vois sur l’aile entière de ce qui nous danse

un vol de siffleurs en ascension jusqu’au poème

à force de soleils nos déraisons de fleurs

criblées de rossignols vivent une seconde naissance

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Nos âmes à l’abri XXVIII

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s