Il me semble impossible / Eugenio Montale /traduction Dyerval Angelini

Il me semble impossible,
ma divine, mon tout,
qu’il reste de toi moins
que le feu rouge-verdâtre
d’une luciole hors saison.
La vérité est que même
l’incorporel
ne peut égaler ton ciel
– seules les coquilles qu’imprime le cosmos
dans leur égarement disent quelque chose
qui te regarde.

(extrait de « Autres vers et poésies éparses ») – p.291

2 réflexions sur “Il me semble impossible / Eugenio Montale /traduction Dyerval Angelini

  1. « Mi pare impossibile,
    mia divina, mio tutto,
    che di te resti meno
    del fuoco rosso verdognolo
    di una lucciola fuori stagione.
    La verità è che nemmeno
    l’incorporeo
    può eguagliare il tuo cielo
    e solo i refusi del cosmo
    spropositando dicono qualcosa
    che ti riguardi. »

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s