Nénuphar émouvant

Lac de Skadar / Montenegro

il y a du sommeil à boire

au creux de mon épaule marécageuse

j’y invente pour toi des regards

de fièvre et les sabres fendus du secret

que la vie enseigne

il y a de belles barques renversées

en veille derrière les persiennes

d’un soleil toujours à repeindre

bientôt la parole avec tous ses bras

retombera dans le geste de t’étreindre

et l’on pourra recommencer à dire ensemble

le vol sec de cet oiseau qui nous traverse parfois

cet oiseau que nul n’attend et qui vient seulement

pour ausculter notre constance rieuse

roulée dans le nénuphar émouvant de nos mots

 

Barbara Auzou.

9 réflexions sur “Nénuphar émouvant

  1. Les épaules étaient solidement ce pilotis en rive du marécageux pour tenir racine aux nénuphars
    Rien ne ternissant leurs nymphéas l’Iroise se propose en coupe aux anémones
    La présence se démasque au point de parler sa langue d’oiseau dans le texte…
    On croyait l’étendue réduite aux circonstances en fait elle se veut entiere…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s