Nos âmes à l’abri XXXII

L’Arbre de vie / Gustav Klimt

le lent pays du soir a le regard doux

et l’éclat d’une présence

le temps y passe en catimini

pour sa grande affaire domestique

mais vierge de tout savoir

dans le ciel un fin rectangle clair

agacé d’horizons s’ingénie

à mettre des astres blonds

dans nos rêveries horizontales

le vent caresse en silence l’alphabet rond

d’une valse sentimentale

tendrement éclusée du bout des doigts

 

Barbara Auzou.

6 réflexions sur “Nos âmes à l’abri XXXII

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s