Turbulente III

Iris / Vincent Van Gogh

fondent les retenues en bulles de rosée

l’ambre émoussé derrière les cloisons

ouvragées qu’un seul sourire affûte

a des bouffées d’enfance un raccourci caché

qui coupe à travers

tout ce que la nuit m’a pris de défenses

la nuit me l’a rendu en silence nu

et en ravissements

comment s’étonner que je nomme maintenant

à voix basse et en continu

le contre-ut

de la fleur la plus proche

qui me laissa son cri bleu dans le vert ?

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Turbulente III

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s