Turbulente X

Iris / Van Gogh

pourquoi chercher en vain

un peu de terre sous ses pieds

quand partout pousse l’aubaine

de s’étonner

quand il y a la patrie invisible

de nos mains éprises

la musique instinctive du ténu

la danse qui fait la saison

belle comme une souplesse

d’huile sur l’eau jubilante

et que l’âme exagérément

auscultée se replie conquise

avec des mots qui lui vont bien

au creux d’une fleur aimante

pour s’abandonner dans son cou?

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Turbulente X

  1. Pingback: Turbulente X — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s