Chaque fois que nous en prendra l’envie

Acacias / Australie

nous dormirons dehors

chaque fois que nous en prendra l’envie

présences exactement sous un pli

de drapé jaune

éblouies pariant sur la fraîcheur

que soulèvent les corps

férues d’enfance assez pour les dresser

contre un modèle bêtement libéral

nous nous souviendrons d’un monde idéal

depuis longtemps décrié

qui nous enjoignait à rêver mieux

le temps des premiers acacias

où l’on dormait les doigts collés

le nez consentant d’amour

dans la gomme arabique

mon sang vers toi penchera

comme une prairie

qui lâche ses fleurs les plus simples

dimension libre et plénitude du système

je t’aime je creuse les choses et les remplis

avec le miel et la musique de tous les voyages

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “Chaque fois que nous en prendra l’envie

  1. Pingback: Chaque fois que nous en prendra l’envie — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s