Déraison de roses

Europa Rosarium / Sangerhausen / Allemagne

ce fut dit pour tant de fleurs

l’impossible essor

et les saisons sous leur manteau

de fuite

le soleil qui arpente les furies

de son âme

selon des lois que nul jamais

ne découvre

la vie dodeline fer de roses

sur la vie qui se fane

rien ne nous prouve et l’on est quitte

il reste pourtant à dire encore

le rigoureux enroulement

de ma présence contre la tienne

le silence qui s’assoit sur sa tige

pour prendre ta tête entre ses mains

du cœur l’impondérable outil

qui tourne les moulins du lendemain

la parole nue est parfumée

comme corps de femme qui se fend

et les plumes de sang

des tout premiers oiseaux

que je te cueille au beau milieu

d’une déraison de roses

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Déraison de roses

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s