Passage à gué

île de Noirmoutier

partout où l’on considère

que sa propre vie

dans les cabines aux volets clos

a tous les droits sur la mer

l’écoute est blessée

son ombre vole sans témoin

et l’axe du cœur prend l’eau

je ne sais par quelle enjambée

du temps

je ne sais par quel passage à gué

il faudra éprouver encore la solidité

de nos attaches

mais ne t’inquiète pas

en temps voulu

quand on voudra me jeter

dans le bas-côté des choses

je reviendrai

pour le ventre humide des marais

salants

je reviendrai pour tout ce qui recommence

puis qu’on ose

et je déroulerai longtemps

l’ourlet dunaire

jusqu’au désordre chic de nos jardins

que battent doucement les mimosas

 

Barbara Auzou.

6 réflexions sur “Passage à gué

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s