Sauvagerie de la douceur / Reprise

Ce poème figure dans le recueil Mais la danse du paysage

île d’Elbe / Toscane

d’aigles et de lys tour à tour nos guets

nos jeux mystérieux de courants

et nos danses de regards gourmands

au cœur du ciste rouge de l’été

rien n’arrête la sauvagerie de la douceur

pas même les laisses de mer aux pieds

des montagnes escarpées

pas même l’attente gauche et lassée

des plages entre deux promontoires abrupts

je t’attendrai au-delà des fenêtres

dans la mordante lucidité des ruines éloquentes

avec des mots assez rassurants pour soutenir

des passages d’oiseaux sur le maquis des lèvres

je t’offrirai des bouquets de bleus la plèvre

de la violette timide que chahutent encore

les accents poudrés de l’enfance et les soufflets

de silence des cadastres les plus secrets

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Sauvagerie de la douceur / Reprise

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s