Fugacité CCXXXI

Photo Julie

rêveuses de maisons

de l’intimité d’une fusion

avec l’âme qui inaugure la fleur

dans la ronde des saisons

la sensation du vaste va de pair avec celle du profond

et les échos reviennent s’étreindre dans les mots du souffle

nos mains cherchent l’orientation des vents

nous ouvrons des fenêtres partout et pour longtemps

cherchant seulement comment habiter le monde

 

Barbara Auzou.

12 réflexions sur “Fugacité CCXXXI

  1. Sortant la boule perdue du monde de son pivot nous la replaçons d’aplomb de nos mains
    la forant d’autres puits de lumière
    la plantant de poésie en guise de couverture
    la lavant dans les poings d’ô
    la peignant l’arrêt au milieu du massacre
    l’envolant en remorque du grand-cerf-volant
    et la remplissant de sel en douve pour l’enfant
    voilà ce que nous en faisons sans fin
    Barbara, codeuse de sangtiment que le juste sommeil couronne de son espoir
    comme la voie retrouvée volée à l’enfant

    Assommé par le plomb de ces derniers jours je sors de la forge que tu es façonné d’art ferronnier
    Alain

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s