La marbrure violette des olives noires

Dieulefit / Drôme provençale

de l’énorme pays de nos vies brûlées

nous auront soutiré

quelques sommeils sans alarmes

une zone franche

une somme de couleurs et de constance

nous aurons cueilli la fraîcheur comme un butin

dans les hauts tourments de l’été

pour les suspendre en sachets

dans les arbres sédentaires du murmure

et c’est autant de grelots de vie

pour les oiseaux de passage

avec l’âge le sens porte les gants blancs du soleil

qu’on touche au corps d’une beauté sans appui

on peut lire sur la marbrure violette des olives noires

que pas plus que nous les oliviers n’en ont fini

avec l’histoire

avec la claire division de leur chevelure

et le recensement huileux de leurs secrets

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “La marbrure violette des olives noires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s