La mer pressentie / Reprise

Ce poème figure dans le recueil Mais la danse du paysage.

Zakynthos / Crête

les mille papillons de la nuit la plus haute

opiniâtrement ont porté jusqu’au sang la mer pressentie

c’est un autre degré que le chant de l’aube a franchi

il s’est accroché à la pointe singulière de tes belles élégances

et c’est comme si tu étais depuis toujours dans la confidence

de cette soleilleuse liberté et de l’amour que l’univers lui suppose

des balles roses d’éternité cognent contre la verrière des vents

je t’entends lancer tes musiques bleues autour du temps

et recevoir dans un sourire l’ordre des pierres sans plus m’en étonner

 

Barbara Auzou.

5 réflexions sur “La mer pressentie / Reprise

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s