Réflexion d’angle (extrait) / Louise Herlin

Cent mille ailes battant
Cent mille âmes
Cent mille et mille angles folâtres
comme vents mutins, lutins vif-argent

Les hirondelles au ciel, leurs jeux de foule,
leurs trajectoires croisées, fêtes pour les yeux

Cent mille poulains grêles nouveau-nés
des vagues, leur écume,
leur pourchas – mot rare – et jamais atteint
le but poursuivi,
leur échouage léger, leur avance
sur la plage acculant l’humain
au creux des rochers, des falaises
malaisées, d’antres anfractueux

Au dos des années la mémoire à rebours
télescopes images, mirages d’un jour
Pages, pages tournées en arrière :
le Clos des mûriers à l’étape
oubliée, son parc souvenir de tempête
et d’Hamlet
Façade intacte Synchronie des alentours
et du regard intérieur.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s