Fantaisie qui ne demande qu’à vivre

Vaison-la -Romaine

pour parer au noir qui rapporte

allumons à la bougie de l’œil

un lieu sans âge

qui enfante des hivers de raisins

et des printemps de gousse

et pour changer le crime en rêve

ouvrons nos portes

la seule peur du plaisir engendre

des natures mortes

chevauchant le corps mort

d’une fantaisie qui ne demande qu’à vivre

obstinément l’eau n’a qu’une seule envie

c’est le soleil

écoute l’Ouvèze charrier ses parfums ivres

de vignes

ses parfums d’oliviers et puis d’amandes

elle cherche la graine d’un vent plus vert

pour faire un arbre un peu plus loin

on n’en a pas fini avec le chemin

et la patine du silence est pleine

de cris de joie

 

Barbara Auzou.

6 réflexions sur “Fantaisie qui ne demande qu’à vivre

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s