Fugacité CCLIV

Photo Julie

nous aurons des mains de nouveaux nés et de rameaux

d’attente fébrile aux doigts

ce sera un mardi frileux je crois

nous laisserons la pudeur éparse au jardin suspendu

pour que le soleil n’ait pas à s’en plaindre

et les histoires qui se déroulent hors de nous accrocher seules

leurs insomnies à la cime des arbres nus

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Fugacité CCLIV

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s