Tendre exil / Reprise

Guernesey

j’ai rêvé de la douce excentricité

d’une maison haute que la mer

viendrait cogner peu amène

comme un art de vivre

une vigie au dernier étage

pour mon énorme soif d’écriture

et derrière le mur du jardin

l’oranger la myrte et la rose ancienne

raccordés aux vieilles patiences de l’univers

si la vie est un exil

ma très souple que rien ne brise

ton visage est une île

qui a je ne sais quoi de noble et d’oriental

que l’on atteint seulement le soir à marée basse

je n’écris pas pour laisser de traces

j’écris pour te hisser jusqu’au soleil

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Tendre exil / Reprise

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s