Fugacité CCLV

Photo Julie

s’envelopper comme un vol ou comme une joie soudaine

s’ouvrir des vestibules des patios reflouer les peines

fermer les persiennes derrière l’offrande de nos folies

ne plus entendre un bruit surtout pas celui des chasseurs d’été en quête de sel qui pullulent

emportant avec eux sous un soleil oblique l’âme blessée de leurs empressements

dans un grand agenda électronique où se serrent meurtris les oiseaux

 

Barbara Auzou.

10 réflexions sur “Fugacité CCLV

  1. Barbara et Julie, un grand merci!
    Merci pour ces deux toiles magnifiques où tout vit dans le vert et dans le vers.
    J’adore, vraiment…
    Et Barbara, les poèmes de toi, ceux que je viens de lire dans mon jour qui se lance sont tout autant sublimes.
    Merci encore!
    Mais encore… c’est ton jour à toi, non? :0)
    Bonnes vacances Barbara!!!
    Profite!
    Bises

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s