Mes halos

dans_les_bras_d_un_matelot-00_38_17_19-4639725

malgré les distances parcourues

et cet îlot où je pensais avoir pied

il y avait toujours une femme aimée qui tournait autour de l’ongle et la plaie

avec ses bras immenses comme des deltas

et moi j’étais seule avec mes mots et leurs feuilles de buée lancées d’étoile en étoile

dont je voulais faire le plus fervent des halos

lestée par le poids de toutes mes légendes portées sur le dos comme un vieux ciré

j’en avais oublié d’apprendre à nager
 

Barbara Auzou

6 réflexions sur “Mes halos

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s