La fauconnière

Cap-Frehel / Bretagne

dans une grande tasse à fleurs bleues

et à l’âge incertain qui a roulé les galets

de la vie ordinaire

je bois la mer entière

et le secret de la pierre

qui scelle notre entente

notre vision où s’évanouissent les chemins

et craquent les soleils émus de leurs étoiles contraires

s’il fallait te nommer je ne disposerais

que des mots empruntés à l’enfance nue à la bruyère

ou à l’audace de nos oiseaux pleins de ruses

qui nient le poids de leur chute

et battent le linge intime du temps

sous l’œil d’un vent furibond

s’il fallait te nommer j’en ferais une chanson

au rythme voilé saisissable seulement par le sang

ou par les airs

je l’appellerais la fauconnière

 

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “La fauconnière

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s