Point vacillant / Jacques Roubaud

Te retournant sans masse aucune sans difficulté aucune pente vers le point vacillant du doute de tout.

Je ne t’ai pas sauvée de la nuit difficile.

Tu ne dors pas séparée de moi étroite et séparée de moi.

Tu es entièrement indemne spirituellement et entièrement.

Indemne mais par poignées.

Et la grâce difficile des nuages te pénètre par le golfe de toits entre les deux fenêtres.

Et c’est moi maintenant qui me tourne.

Dans la nuit borgne sous la masse cyclope d’une lune vacillante.

Vers le point familier du doute de tout.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s