Derrière le pelage du monde XXV

les années ces belles écorcheuses

s’accroissent doucement dans le bleu

soignant le travail du temps

lâchent de tendres mêlées dans nos yeux

dans nos sourires d’âme et d’aube

de lumière de pierres et de pensées

que les merles picorent en morsures

savoureuses

mets ta tête entre mes bras

avec l’élégance de l’oiseau qui choisit

où il va

tu y goûteras le doux de ce qui ne questionne pas

un silence vaste comme une constellation

où dorment tous les mensonges de la vie vécue

ne nous arrachons pas à notre propre folie

pour rejoindre celle plus grande encore

des hommes qui interrogent têtus

jusqu’à l’empreinte de leur pas

en fermant les yeux sur leurs mots démantelés

d’amour

 

Barbara Auzou

7 réflexions sur “Derrière le pelage du monde XXV

  1. Pingback: Derrière le pelage du monde XXV — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s