Muscle du vent

j’arriverai vers toi avec une paire d’ailes et un ciel infini

les pieds mouillés d’une paix blonde

où tourner doucement le santal de nos émeutes

et nos dialogues d’allégories

mais pour aujourd’hui encore

laisse- moi sarcelle ignorée dans les combles

qui mesure à ton sourire le matin tout ouvert

sur un corps sans couture

et fais-moi muscle du vent

terre de poésie

 

Barbara Auzou

4 réflexions sur “Muscle du vent

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s