Le souffle le frein et la forme élégante

le cours du temps disaient-ils

un arbre pourtant qui n’était asile pour personne

de ses bras noués sur le tendre a poussé nos fenêtres

pensant que nous seules pourrions caresser

l’ensemble de cette immensité avant que n’advienne

la saison des soupirs

puis celle des plaintes

pensant que nous seules peut-être détenions

le souffle et le frein

la scansion

dont le poème est la forme la plus élégante

et le gravir

 

Barbara Auzou

5 réflexions sur “Le souffle le frein et la forme élégante

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s