Fugacité CCLIII

Photo Julie : Farouk-chien

s’en tenir au sage loin du jardin et entretenir la maison du repos

les murs à l’horloge comme autant d’aiguilles de pin que le vent disperse à la nuit

et de la roue qui s’enfuit contempler ce surcroît de patience à l’impatience arraché

comme un chardon dans sa fleur

 

Barbara Auzou

12 réflexions sur “Fugacité CCLIII

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s