Par la pivoine

Soglio / Suisse

de cimes et de silence

je t’offrirai le versant sud d’un val

où grandit dangereusement la beauté

au souffle rude

entre deux turbulences

de granit

la volupté de respirer un idéal

de quiétude

comme une lumière claire

monte d’un seul coup de l’abîme

pour nous caresser au bon endroit

et le ciel aura beau battre l’avoine

de ses intempéries

sur la croupe des troupeaux sévères

ou sur nos propres corps en hiver

déjà

c’est par la pivoine que je continuerai

à habiller de rose et de chair

notre pierre légitime

je te promets aux lampes d’une autre altitude

dans le laboratoire d’un premier ciel

je te promets une fontaine

dont la nuit n’interrompt pas le murmure

 

Barbara Auzou

5 réflexions sur “Par la pivoine

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s