Fugacité CCXCV

Photo Julie / Auffay

dans un silence à innocenter le jour

dans un parfum métaphysique de métal et de blé

des ombres démesurées balancent leurs grandes jambes de regrets

vers l’aube insaisissable

qui travaille au dernier tison de son cœur calomnié

en se demandant s’il est bien raisonnable de vouloir cerner le monde

 

Barbara Auzou

9 réflexions sur “Fugacité CCXCV

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s