Trembler est permis

je heurte la rive

heureuse après des années de sel

et d’ajustements

des étoiles piquées aux semelles

qui épluchent enfin le temps

par gourmandise

et cette clarté qui s’écoule est le seul son

qui s’entende vraiment

dans l’énorme appétit du monde

dans l’énorme appétit du vivant

je ne me demande plus quels yeux

aura mon amour

quel goût aura le fruit instantané

de son rire

quelque chose de lunaire et de ravi

est devenu vrai

l’aube a tenu sa parole de droiture

à mon endroit

trembler m’est désormais permis

dans le florilège des choses les plus sérieuses

 

Barbara auzou

8 réflexions sur “Trembler est permis

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s