Espace courbe

sur les courbes du destin

il y a nos mains

vieillies

après la manœuvre de tant d’années

toute chose que l’on touche

s’arrondit

soudain

il y a l’ébauche de toute étreinte

sur l’assiette creuse d’un seul bras de nuit

et les oiseaux qu’on a patiemment élevés

nous reviennent

dans la boucle nourrie des sens

il faut toute une vie pour faire du silence

son allier le plus profond

et y laisser rêver les bêtes moussues

de nos consciences

couchées en rond entre dunes douces

et falaises escarpées

comme une fleur tournant sur sa tige

pour ne plus voir le soleil de profil

mon sang vermeil garde dans sa mémoire humide

ces choses plus grandes que nous

qui nous firent un lit pour nous étendre

et les parfums où nous retrouver

 

Barbara Auzou

2 réflexions sur “Espace courbe

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s