Les égéries russes: Portrait d’Olga Picasso.

téléchargement

Olga Khokhlova vient en France dans sa jeunesse et décide de devenir ballerine après une représentation de la danseuse Shroessont.

Olga Khoklova, danseuse au prestigieux « Ballet Russe, » rencontre le maître catalan en 1917. Ils se marient un an plus tard.

De leur rencontre à Rome en 1917 à la mort d’Olga en 1955, leur vie de couple n’aura pas été de tout repos. Dans les années 20, les représentations d’Olga sont typiques de la période classique du peintre. Elégante, souvent mélancolique ou pensive, elle représente une certaine douceur. En 1921, elle donne naissance à Paul, premier enfant de Picasso et devient également dans les peintures une figure maternelle, aimante et sereine.

téléchargement (4)

La rencontre avec Marie-Thérèse Walter

Leur relation bascule en 1927, lorsque Picasso rencontre une jeune femme de 17 ans, Marie-Thérèse Walter, qui deviendra sa maîtresse près de 10 ans avant qu’Olga ne se décide à le quitter. Dans les toiles de son mari, elle devient violente, destructurée. Dans « Grand nu au fauteuil rouge », elle n’est plus que douleur, une forme molle qui traduit la crise que traverse le couple. Séparés en 1935, ils resteront cependant mariés jusqu’à la mort d’Olga en 1955.

 

 

Dans la cuisine de Marguerite (3):Intimité de la cuisine.

téléchargement (1)

« La salle à manger est grande parce que c’est là qu’on reçoit les invités, mais la cuisine est petite, de plus en plus petite.Mais on y mange toujours, on s’y entasse-quand l’un sort tous les autres doivent se lever mais on ne l’a pas abandonnée. On voudrait désapprendre aux gens à manger dans la cuisine et c’est là qu’ils se retrouvent, qu’ils vont tous le soir venu, c’est là qu’il fait chaud, qu’on reste avec la mère qui fait la cuisine tout en parlant » Marguerite Duras

Le prix Canon de la femme photojournaliste 2016 pour Darcy Padilla

Intitulée « Dreamers », l’exposition de Darcy Padilla confronte les visiteurs aux conditions de vie difficiles des Amérindiens vivant dans la réserve de Pine Ridge, entre abandon et addiction.

DARCY PADILLA

Un membre d’une tribu de la réserve de Pine Ridge montre l’ange indien tatoué sur son bras. Dans le village de Whiteclay, Nebraska, près de la frontière avec le Dakota du Sud, qui compte une dizaine d’habitants, près de cinq millions de canettes de bière sont vendues tous les ans, principalement aux résidents de la réserve où l’alcool est interdit. En avril 2017, les élus de l’État du Nebraska ont voté la révocation du permis d’alcool de quatre commerces de Whiteclay. (© Darcy Padilla/Agence VU’)

téléchargement (5)téléchargement (6)téléchargement (7)

Tout près de Pine Ridge, où l’alcool est interdit depuis sa création en 1889, se tient le hameau de Whiteclay, d’une dizaine d’habitants, où l’alcool coule à flots : « Ils vendent 4,9 millions de canettes de bière par an, plus de 13 000 par jour. La plupart des clients sont des membres de la tribu Oglala Lakota de la réserve de Pine Ridge, dont la limite se trouve à 60 mètres de là », écrit Darcy Padilla.

Isolés et abandonnés par le gouvernement, les Amérindiens qui vivent dans la réserve sont en proie aux addictions à l’alcool et à la méthamphétamine : « Les chefs de la tribu considèrent que l’alcool est à l’origine de tous ces maux », ajoute-t-elle. En immersion dans la culture des Lakotas, la photojournaliste s’attaque ici aux problèmes sociaux qui y sévissent Les photos sont violentes. Elles montrent des maisons infestées par la méthamphétamine avec des gamins qui gambadent au sol, des cimetières remplis de personnes qui se sont suicidées ou qui sont mortes à cause de l’alcool, des hommes défigurés par la consommation de drogues et des jeunes femmes qui racontent comment « elles sont tombées dedans », les abus qu’elles ont subis, et qui tentent tant bien que mal de se soigner dans un climat étouffant..

Dreamers » par Darcy Padilla, exposition jusqu’au 17 septembre 2017 à l’église des Dominicains, dans le cadre du festival Visa pour l’image.

 

 

6ème: Apprendre à construire une carte mentale pour appréhender l’évaluation…

J’ai consacré l’heure ce matin, et à l’approche de l’évaluation sur « le conte » à apprendre aux élèves à créer leur propre carte mentale afin de mieux les préparer à maîtriser leur cours , ses grandes lignes et ses enjeux…C’est un exercice bien moins simple qu’il n’y paraît car même s’il est évident que la couleur, l’espace sur la feuille, la clarté sont indispensables, il n’y a pas de carte mentale-modèle (ô comme ils auraient bien aimé!) et la confection de la carte suppose déjà qu’ils sont capables de hiérarchiser les informations contenues dans le cours…

Un petit rappel:

Qu’est-ce-que c’est ?

Selon Wikipédia, une carte heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, « je trouve »), appelée aussi carte des idées, schéma de pensée, carte mentale, arbre à idées ou topogramme (mind map en anglais), est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels.

C’est le plus souvent une représentation arborescente des données.

Lire la suite

Dans l’ombre des grands hommes: Les égéries russes (1)

9782709613668

Gonzague Saint-Bris et Vladimir Fédorovski ont enquêté pendant 17 ans sur les égéries russes, réunissant sur elles une importante documentation, et rencontrant certaines d’entre elles. Le livre a été publié en 1994.

La toute première est Anne de Kiev, qui, après près d’un an de voyage pour rejoindre son promis, subjugue Henri de France au XIème siècle.

Le siècle le plus riche est le XXème. Là, les égéries se multiplient, se croisent, se connaissent parfois. Les artistes tombent sous le charme de ces femmes énigmatiques, sensibles, sulfureuses parfois ou aux moeurs légères , de ces âmes slaves qui les enchantent et les grisent.

Lire la suite

Dans la cuisine de Marguerite (2): « je ne suis pas quelqu’un de tendre, alors je fais à manger pour les autres »

images (2) Marguerite duras disait: « Je ne suis pas très expansive, mais les gens ne se trompent pas là-dessus parce que je leur donne à manger…Je ne dis pas que je les aime, je ne les embrasse pas, je ne suis pas quelqu’un de tendre, alors, je fais à manger pour les autres…

Et plus loin: » À Neauphle, souvent, je faisais la cuisine au début de l’après-midi. ça se produisait quand les gens n’étaient pas là, qu’ils étaient au travail, ou en promenade aux étangs de Hollande, ou qu’ils dormaient dans les chambres.Alors, j’avais avec moi tout le rez-de-chaussée de la maison et le parc. C’était à ces moment-là de ma vie que je voyais clairement que je les aimais et que je voulais leur bien. La sorte de silence qui suivait leur départ je l’ai en mémoire. Rentrer dans ce silence, c’était comme rentrer dans la mer.C’était à la fois un bonheur et un état très précis d’abandon à une pensée en devenir, c’était une façon de penser ou de non-penser peut-être-ce n’est pas loin-et, déjà, d’écrire.Lentement, avec soin, pour que ça dure encore, je faisais la cuisine pour ces gens absents ces après-midi là…Il n’y avait plus qu’à éplucher les légumes, mettre la soupe à cuire et écrire. Rien d’autre. »

Littérature-jeunesse: Philip Pullman: L’inventeur des mondes parallèles…

Philip Pullman vit à Oxford, aux Etats-Unis, où il a enseigné.

À La croisée des mondes a rencontré un immense succès dans le monde entier. Voici quelques clés pour entrer dans ce roman qui a révolutionné la littérature de l’imaginaire:

Trilogie: À la croisée des mondes est un récit en trois partie: Les royaumes du Nord, La Tour des anges, et Le miroir d’ambre qui s’adresse à des lecteurs de tous âges.

Lire la suite

Atelier poésie: Les plus jeunes terminent leurs poèmes sur Gilgamesh, les plus grands travaillent sur l’Egypte antique…

Les sixièmes terminent leurs poèmes sur Gilgamesh…Elle avaient beaucoup de complexes au début car les plus grands avançaient plus vite…Elles sont rassurées aujourd’hui et ont pu terminer leurs premiers poèmes. Les Voici: (de même que ceux de deux élèves (4ème et 5ème) inscrites ce jour et d’un élève de troisième qui est venu pour la première fois aujourd’hui):

Eau de vie eternelle

Pour l’âme mortelle

Celui qui en boit ne peut mourir

Mais non plus rajeunir

Il se contente de vieillir

La mort n’est plus

L’ennemi c’est lui

Cruel fardeau à porter

Cruel cadeau empoisonné

Pour un esprit las

Dans un corps abîmé

C’est un poids trop lourd

Pour des épaules fatiguées

Homme maudit d’avoir bu

Cherchant une planche de salut

Achille, 3ème

 

 

Uruk ville de terres

Ville de lettres ville de fer

Où règne un roi sanguinaire

Uruk ville mystique

Ville mythologique

Où est venu l’homme sauvage

Uruk ville d’entre les âges

Uruk où a eu lieu

Un combat de Dieux

Où a eu lieu un combat de jumeaux

Jumeaux de sang

Et jumeaux de peau

Qui combattent pour les dieux

Et pour les morts

D’un règne déjà vieux

Uruk ville de glaise

Ville de braises

Achille, 3ème

 

 

 

Dans une eau

Couleur de jour

Couleur de nuit

Gilgamesh plongea

Récupérant la fleur de vie

Qui devait lui donner

L’éternelle jeunesse

Aux pétales dorés

Le souffle coupé

Mais plein de promesses

Il puisa dans ses dernières forces

Pour remonter

Transfiguré

Capucine, 4ème

 

 

 

Gilgamesh fut subjugué

Lors d’un combat qui le destinait

À l’imbattable Enkidu

Semblable à un loup

Devenus inséparables

Ils menèrent des quêtes inimaginables

Et partirent pour des expéditions

Gonflés de grandes ambitions

Ils revinrent victorieux

Et très heureux

Ce n’est que plus tard

Que Gilgamesh se refusa

À la déesse Ishtar

Elise, 5ème

 

 

 

Un homme du nom de Gilgamesh

Cherchait une fleur magique

Pour sauver son ami Enkidu

Atteint d’une maladie tragique

C’était un projet doux

Et une infructueuse pêche

Mais un beau récit héroïque

Qui devint l’épopée de Gilgamesh

Bertille, 6ème

 

 

 

C’est un roi en quête d’immortalité

Qui sur son chemin rencontra l’immortalité

Raconta t-il lui-même son épopée?

On peut en douter

Gilgamesh rencontra l’amitié

Etrangement dans un échange guerrier

Et s’il ne tua pas son ennemi

Il s’en fit un ami

Cela devint le poème d’Enkidu

L’homme au regard doux

Zoé, 6ème

 

 

 

Un combat s’impose

Entre deux ennemis

Aucun des deux

Ne remporte le terrible défi

Et ils deviennent amis

Enkidu meurt

Dans des souffrances inouïes

Gilgamesh ouvre les yeux

Sur la mort mais aussi

Sur le sens de la vie

Clara, 6ème

 

Ceux qui sont déjà bien en avance travaillent déjà sur la deuxième époque: L’Egypte antique:

 

Le temple funéraire

Accueille dans son antre

Les mystères de l’enfer

Son mythe légendaire

Conte les défunts du Caire

Par la robe d’un oiseau

Enfermée dans un tombeau

Sous des pierres polies

Empilées avec minutie

Jade, 3ème

 

 

 

Régnait sur l’Egypte un Dieu

Sage bon et vieux

Son fils était jaloux

Et le tua dans son courroux

Seth tua Osiris

Mais son épouse Isis

Réunit les morceaux

Retrouva les entrailles

Les lambeaux

Et grâce à sa magie

Créa la première momie

Osiris ressuscité

Envoya son fils Ré

Tuer son frère

Le venger

Achille, 3ème

 

 

 

Osiris souverain du royaume des morts

Fut bien rassuré sur son sort

Lorsque Seth son frère le tua

Car Isis sa femme le ressucita

Son fils Horus le vengea

En tuant Seth qui tomba

Faire tomber des dynasties

Dans l’Egypte antique

Se répétait à l’envi

Et cela n’avait rien de tragique

Ainsi on revenait à la vie

Pour retomber dans l’oubli

Kimi, 4ème