Ma maison est une oisellerie…

WP_20180520_16_53_44_Pro

WP_20180520_16_57_07_Pro

Et voilà où ça nous mène quand on refuse de poser des cache-moineaux par sentimentalisme et qu’on se laisse gentiment piller sa laine de verre tout l’hiver…Au printemps ça nidifie comme en territoire conquis…Entre deux va-et vient nourriciers, il me semble que la  mère que rien en moi n’effraie (c’est chouette…) me remercie de son poste de vigie….