Atelier poésie: pour aborder La Renaissance…

Alors que nous terminons cette semaine les poèmes sur le moyen-âge, je vais projeter cette petite vidéo aux plus jeunes (qui sont complètement en décalage par rapport à leur programme de 6ème…)…Ils prendront des notes et nous sélectionnerons ensemble les grands thèmes qui deviendront matière à poésie…

Atelier poésie: fin des poèmes sur l’Odyssée et les premiers poèmes sur le moyen-âge…

Nous arrivâmes chez Circé

L’effroyable déesse aux cheveux bouclés

Du haut du rocher

Nous vîmes monter de la terre

Des chemins furieux et ouverts

Et l’épouvantable colère

De la déesse aux yeux pers

Affrontant sans sourciller

Le violent Poséidon

Qui n’obtint pas son pardon.

Cassandre, 6ème

 

 

Après moult sacrifices

Les morts étonnés

Surgirent des abysses

Poussant des cris affreux

Voulant boire le sang des boeufs

Grâce aux prédictions

L’habile Ulysse alerté

Put alors déjouer

Les futures malédictions

C’est plus légers que les morts

Regagnèrent leur maison

Ronan, 3ème

 

Moyen-âge:

Ils vivent dans la misère

Les loyaux serviteurs de cette terre

Les rues sinueuses

Cernées de remparts

Sont bondées de marchés

On y vend du blé

Et d’autres céréales

Voilà ce qui leur reste

À ces marchands et paysans

Qui ne sont pas encore des mendiants

De l’autre côté de la vallée

C’est un paysage désolé

Gwenaïs, 3ème

Lire la suite

Atelier poésie: suite des poèmes sur l’odyssée…

Zeus dieu suprême

De la mythologie grecque

Zeus l’assembleur des nuées

Est discrédité à jamais

il n’a pas su sur ses frères régner

Zeus frère de Poséidon

Celui qui noircit l’horizon

Qui rallie les nuages

Des quatre coins de l’horizon

Écumant de rage

Bertille, 6ème

 

 

 

Alors les âmes des morts

Surgirent en nombre de l’Érèbe

La verte peur me saisit alors

Quand se dissipèrent les ténèbres

Autour d’Achille aux pieds légers

Et de l’irréprochable pélée

Je vis Tantale subissant une cruelle douleur

Et un Sisyphe ruisselant de sueur

Lou-Anne, 6ème

 

 

 

Rage de Poséidon

Jamais tu n’obtiendras son pardon

Infortuné Ulysse

Qui aveugla son fils

Le cyclope Polyphème

Enfermé dans sa haine

Il ne cessera de se venger

Et de te malmener

Sur la mer déchaînée

Clara, 6ème

Lire la suite

Atelier poésie: d’autres poèmes sur l’Odyssée d’Homère…

 

Au milieu la mer

Couleur de vin

Navigua sur les gouffres amers

Ulysse le sage devin

Répondant à l’appel de son foyer

Il affronta même Circé

Priant ses dieux

Pour retrouver

Ce qu’ont bâti ses aïeux

Mais Poséidon ne se fit pas bon

Et le condamna lui et ses compagnons

Sans pitié il déchaîna la mer

Il mît dix ans à retrouver ses terres

Benjamin, 4ème

 

 

Sous le ventre des béliers

Ulysse et ses compagnons

Fuient le cyclope fils de Poséidon

Polyphème aveuglé

Et rempli de haine

Put jeter sur le navire

Maints rochers

Pour calmer sa ire

Il n’empêcha pas Ulysse de fuir

Et le rusé fils de Laërte

Le laissa là sur son île déserte

Cyrianne, 3ème

 

 

 

Scylla effroyable hurleuse

Aux airs de chien

Sache que ton chemin

N’était pas le mien

Sur la mer déchaînée

D’autres voies j’ai emprunté

Echappant aux sirènes

J’ai su repousser ta haine

Et j’ai navigué serein

Sur la mer couleur de vin

Lou-Anne, 6ème

Lire la suite

La première de couverture du prochain livret poésie…

Alors que les élèves ont produit un tiers ,je pense, des poèmes qui figureront dans le futur livret, il faut de loin en loin commencer à penser à la forme qu’il prendra…Il doit être envoyé en Février pour participer au concours de l’AMOPA dans la » section jeune poésie » de la défense de la langue française.  Après, il faudra s’assurer que chaque section offre un choix de poèmes harmonieux, enregistrer, mettre en forme, relire plusieurs fois,imprimer, ajouter les photos et relier le livret qui devrait comporter une soixantaine de pages en tout…et puis gagner le concours pour la septième année consécutive tant qu’à faire!

rimes à remonter le temps image

Atelier poésie: Fin des poèmes sur l’Egypte, début des poèmes sur L’Odyssée…

images (15)Les poèmes sur l’Égypte se terminent doucement:

 

 

 

Au coeur de la pyramide

Secret caché et convoité

Vivait Osiris le ressuscité

Dont l’âme était si limpide

Que le sphinx fier et avide

Devenait tout livide

De jalousie et de méchanceté

Tant et si bien qu’il en perdit son nez

Lou-Anne, 6ème

 

 

 

Un pharaon en quête d’amour

Le trouva un jour

En la personne d’une reine rusée

Celle qui fut choisie

N’était pas éprise de son mari

Et tenta de l’empoisonner

Elle fut alors condamnée

À une vie d’éternelle éxilée

Cassandre, 6ème

 

 

Charismatique chat

Maître incontesté du règne animal

Vénéré jusque dans l’au-delà

Tu veilles sur le cadavre desséché

Embaumé dans la pyramide

Tu te tiens loin du sphinx sans pitié

Colosse qui t’intimide

Cyrianne, 4ème

 

L’Odyssée:

 

À noter que selon Achille Ulysse a fait durer son voyage aussi longtemps pour ne pas avoir à subir les coquetteries de Pénélope et les niaiseries de Télémaque!

Lire la suite

Atelier poésie: d’autres poèmes d’élèves sur l’Egypte…

Encore quelques poèmes à composer…Les plus avancés travailleront sur l’Odyssée dès jeudi…Je craignais que les grands n’écrasent un peu les petites mais non seulement il n’en est rien mais ils font preuve d’une gentillesse inouïe, se font pédagogues …il faut les voir se lever pour donner des conseils à ma place et leur dire: « il faut élaguer, il faut élaguer! »…J’ai l’impression de m’entendre!

Sur les sarcophages

Passeur du dernier voyage

Animal proclamé roi

Par tout ceux qui te voient

Tu es le chat

Ancêtre aristocratique

Si pharaonique

Des félins

À l’aspect divin

Kimi, 4ème

 

 

 

Le regard hautain d’une robe sombre veille

Sur le tombeau d’une voluptueuse déesse

Ornée du bijou doré et s’émerveille

Les plumes lassées du temps

Gisent sur les mains de celles qui brodent toujours

Espérant échapper à la mort et ses longs jours

Les espoirs écoulés ne restent qu’un instant

Seule la mémoire d’une reine étoffée

Réside sur le lin tressé

Jade, 3ème

 

 

 

Dans une pyramide

Plantée sur le désert aride

Ancienne comme le temps

Tombeau des tyrans

Se déroule en sourdine

Une cérémonie anonyme

Pour des années

Gît le roi embaumé

Zoé, 6ème

Lire la suite

Epopée de Gilgamesh, Egypte antique: d’autres poèmes d’élèves…

téléchargement (5)Les poèmes sur l’épopée de Gilgamesh se terminent doucement.En voici encore un:

 

 

 

La fleur de l’éternelle jeunesse

Éclose sous la mer enchanteresse

S’est ouverte à Gilgamesh

Enfin sauver son village de la détresse

Mais c’était sans compter sur l’âme vengeresse

Du serpent friand de fleurs

Perfide dévoreur de détresse

Cyrianne, 4ème

 

La deuxième section du futur livret: « l’Egypte antique » commence à bien se remplir…

Sous une chaleur torride

Os blanchis par la chaleur

Océan de peur

Se dresse le désert  innommable

Arcane de sable

Caravanes multicolores

Pionniers en quête d’or

Le désert les a vus passer

Et les a avalés

Achille, 3ème

 

 

 

Pharaons

Momifiés

Droits pontons

Tombeaux creusés

Vizirs

Visages de martyrs

Scribes secrets

Mots indestructibles

À jamais gravés

Benjamin, 4ème

 

 

Quand les Dieux

Ont une apparence animale

Il faut s’attendre

À voir surgir

Un empire colossal

Sous des kilomètres de sable

Rampe un sanctuaire pyramidal

Qui fait pâlir les cieux

Clara, 6ème

 

 

Ô Nil débordant

Irriguant les champs

De céréales et de lin

On te dit divin

Mais une fois endormi

Tu rejoins ton lit

Toi représenté par le lotus

Aussi nommé Nilus

En latin

Tu as fait d’Hâpy ton incarnation

 Chaque année  il déclenche l’inondation

 

Kimi, 4ème

 

 

 

Tout a commencé par un canari

Tué par Cobra serpent des pharaons

Et ils ont tous péri

Leur cadavre dans le désert brûlé

Explorateurs maudits

D’avoir pillé le trésor interdit

Au plus grand pharaon de son temps

Toutankhamon le grand

Toutankhamon roi du pays

Fils divin de Ré

Porteur de la sagesse d’Amon

Dieu vivant à son peuple soumis

Achille, 3ème

 

 

 

 

 

Atelier poésie: Les plus jeunes terminent leurs poèmes sur Gilgamesh, les plus grands travaillent sur l’Egypte antique…

Les sixièmes terminent leurs poèmes sur Gilgamesh…Elle avaient beaucoup de complexes au début car les plus grands avançaient plus vite…Elles sont rassurées aujourd’hui et ont pu terminer leurs premiers poèmes. Les Voici: (de même que ceux de deux élèves (4ème et 5ème) inscrites ce jour et d’un élève de troisième qui est venu pour la première fois aujourd’hui):

Eau de vie eternelle

Pour l’âme mortelle

Celui qui en boit ne peut mourir

Mais non plus rajeunir

Il se contente de vieillir

La mort n’est plus

L’ennemi c’est lui

Cruel fardeau à porter

Cruel cadeau empoisonné

Pour un esprit las

Dans un corps abîmé

C’est un poids trop lourd

Pour des épaules fatiguées

Homme maudit d’avoir bu

Cherchant une planche de salut

Achille, 3ème

 

 

Uruk ville de terres

Ville de lettres ville de fer

Où règne un roi sanguinaire

Uruk ville mystique

Ville mythologique

Où est venu l’homme sauvage

Uruk ville d’entre les âges

Uruk où a eu lieu

Un combat de Dieux

Où a eu lieu un combat de jumeaux

Jumeaux de sang

Et jumeaux de peau

Qui combattent pour les dieux

Et pour les morts

D’un règne déjà vieux

Uruk ville de glaise

Ville de braises

Achille, 3ème

 

 

 

Dans une eau

Couleur de jour

Couleur de nuit

Gilgamesh plongea

Récupérant la fleur de vie

Qui devait lui donner

L’éternelle jeunesse

Aux pétales dorés

Le souffle coupé

Mais plein de promesses

Il puisa dans ses dernières forces

Pour remonter

Transfiguré

Capucine, 4ème

 

 

 

Gilgamesh fut subjugué

Lors d’un combat qui le destinait

À l’imbattable Enkidu

Semblable à un loup

Devenus inséparables

Ils menèrent des quêtes inimaginables

Et partirent pour des expéditions

Gonflés de grandes ambitions

Ils revinrent victorieux

Et très heureux

Ce n’est que plus tard

Que Gilgamesh se refusa

À la déesse Ishtar

Elise, 5ème

 

 

 

Un homme du nom de Gilgamesh

Cherchait une fleur magique

Pour sauver son ami Enkidu

Atteint d’une maladie tragique

C’était un projet doux

Et une infructueuse pêche

Mais un beau récit héroïque

Qui devint l’épopée de Gilgamesh

Bertille, 6ème

 

 

 

C’est un roi en quête d’immortalité

Qui sur son chemin rencontra l’immortalité

Raconta t-il lui-même son épopée?

On peut en douter

Gilgamesh rencontra l’amitié

Etrangement dans un échange guerrier

Et s’il ne tua pas son ennemi

Il s’en fit un ami

Cela devint le poème d’Enkidu

L’homme au regard doux

Zoé, 6ème

 

 

 

Un combat s’impose

Entre deux ennemis

Aucun des deux

Ne remporte le terrible défi

Et ils deviennent amis

Enkidu meurt

Dans des souffrances inouïes

Gilgamesh ouvre les yeux

Sur la mort mais aussi

Sur le sens de la vie

Clara, 6ème

 

Ceux qui sont déjà bien en avance travaillent déjà sur la deuxième époque: L’Egypte antique:

 

Le temple funéraire

Accueille dans son antre

Les mystères de l’enfer

Son mythe légendaire

Conte les défunts du Caire

Par la robe d’un oiseau

Enfermée dans un tombeau

Sous des pierres polies

Empilées avec minutie

Jade, 3ème

 

 

 

Régnait sur l’Egypte un Dieu

Sage bon et vieux

Son fils était jaloux

Et le tua dans son courroux

Seth tua Osiris

Mais son épouse Isis

Réunit les morceaux

Retrouva les entrailles

Les lambeaux

Et grâce à sa magie

Créa la première momie

Osiris ressuscité

Envoya son fils Ré

Tuer son frère

Le venger

Achille, 3ème

 

 

 

Osiris souverain du royaume des morts

Fut bien rassuré sur son sort

Lorsque Seth son frère le tua

Car Isis sa femme le ressucita

Son fils Horus le vengea

En tuant Seth qui tomba

Faire tomber des dynasties

Dans l’Egypte antique

Se répétait à l’envi

Et cela n’avait rien de tragique

Ainsi on revenait à la vie

Pour retomber dans l’oubli

Kimi, 4ème