Atelier poésie: Séance 7

Quelques poèmes d’élèves…

le coq

Comme eux

Belle demoiselle

Nous emprunterons

La barque et les yeux

Des amoureux

Sur la crête des jours

 

Camille, 6ème

 

 

Et c’est comme une chanson

Gloire gloire au lever du jour

La bataille est remportée mon amour

Arrimons nos barques au lac de nos visions

 

Lina, 6ème.

 

 

Seule avec ma créature

Je regarde les mortels

Solitaires sur le tortueux chemin

De leur vie ramer sans s’arrêter

Et toi tu veux me sauver

Et tu me peins des barques enchantées

À faire crier la toile

 

Alice, 5ème

 

 

l'anniversaire

Souvent 

Quand le temps emporte le soleil

Tu nages dans mes souvenirs

Mer infinie de mélancolie

Solitude et tristesse sont mon seul royaume

Quand de nouveau ma merveille tu es 

À mes côtés les portes solidement fermées

S’ouvrent à nouveau sur un jardin

Et t’offrent l’amour en bouquets

 

Alice, 5ème

autoportrait a sept doigts

La lumière éclaire mon esprit

J’ignore depuis combien de temps je suis là

À peindre la vie et le nénuphar de mon costume grandit

Sous le pinceau de mon imagination

Et avec la complicité des étoiles

Longs sont les mois courtes les années

Sept fois j’ai recompté les couleurs caressées

Offertes à la toile

 

Alice, 5ème.

 

 

Il faudra bien sept doigts

Pour badigeonner sa vie

Des bottes de sept lieues pour relier

Paris à la Russie

Et le costume fleuri d’une apparition

Pour te faire une maison Bella

 

Léonce,6ème.

 

 

Si seulement

J’avais sept yeux

Bella

Si seulement

J’avais sept doigts

Pour pouvoir te peindre

Si seulement je pouvais t’étreindre

De mes visions

Du poignard de l’exil

Je ferais le jardin de ta maison

 

Thomas, 6ème.

 

la danse marc Chagall

 

Chante beau taureau

Les femmes éclatent de beauté

T’offrent des bouquets dénudés

Et la lumière ocre glisse sur ta toile

Et sur les choses Tu peux contempler

Le monde d’un œil fin et bienveillant

Tu es le garant de la beauté

 

Léonce, 6ème.

 

 

 

Atelier poésie: Séance 6

Trois tableaux de Chagall répartis entre les élèves aujourd’hui: Un petit échantillon de ce qui a été écrit…(Je manque un peu de temps pour tout recopier…)

Le Coq (1929)

le coq

Promenade enchantée

Galop effréné qui enjambe la douleur

Le fleuve endormi n’a pas encore révélé

Tous les secrets de l’amour

Et tu agrippes ta peur

Franchissant la crête de mon cœur

 

Léonce, 6ème

 

 

Viens avec moi

Flamboie

Vois ce fleuve endormi

Navigue sur ta nuit

Étreins-moi 

Et trouve ta gloire

Dans la lumière du soir

Trouve l’amour en moi

Et la crête de nos émois

 

Thomas, 6ème

L’anniversaire (1915)

l'anniversaire

On vivra d’amour

et d’eau claire

dans le vase des saisons

dans le nid doux de notre maison

de bouquets et bouquets

de roses

la narine en fleur

capables de toutes les métamorphoses

 

Camille, 6ème

 

Au-dessus de la ville (1924)

over-the-town-1918

Des chemins vierges de peur

escortent les anges de l’être

 réparent l’espace à la faveur

d’un amour que plus rien ne dérange

 

Lina, 6ème

 

Atelier Poésie (Séance 5)

Marc et Bella Chagall à Paris, en août, 1934

Bela et marc chagall

Après avoir évoqué brièvement la vie de Marc Chagall et de sa femme et Muse Bella, les élèves ont travaillé sur ces deux tableaux: Voici quatre poèmes d’élèves…

Au-dessus de la ville

over-the-town-1918

C’est l’étoile d’or d’un village

Où nous ferons notre maison

Bella

Il n’est de maison

Que celle qu’on emporte avec soi

Et l’explosion de mille couleurs

Nous a mariés aux fleurs et aux nuages

 

Camille, 6ème

 

 

Tu es ma seule patrie

Mon seul chez moi

Ma seule étoile

Buveuse de ciel gris

Peu importe où l’on va

Tant que tu es avec moi

Je peux m’envoler à tes cotés 

Ne vois-tu pas le couteau des regards?

Partons libres comme l’air

Sur la toile

 

Alice, 5ème

 

L’Anniversairel'anniversaire

Ce qui se joue dans ce baiser

profond et soudain c’est l’amour

tout entier des étoiles

Nénuphars de leurs cœurs

entre les mains

qu’ils poseront nus

sur la toile

 

Léonce, 6ème 

 

 

Le beau lit se nourrit

du sommeil envolé

Tu n’as plus rien à craindre

L’amour s’est construit

de jour en jour

sur un bouquet de fleurs

et de baisers

Ô Bella

J’ai cent bras

Pour t’étreindre

 

Thomas, 6ème.

Atelier Poésie: deuxième séance

La séance a commencé par le visionnage de cette courte vidéo

Certains élèves travaillent toujours sur Le Violoniste Bleu

le violoniste bleu

Pour faire disparaître la blessure 

Qu’abrite son cœur

Un homme musical

Joue du violon dans la nuit sombre

C’est la seule chose capable de contenir ses larmes

Car son amour tant attendu n’est jamais revenu

 

Louhann, 5ème

 

 

La lune commence à poindre

Survol de petites maisons

Par un homme grand de son violon

Qui retient son souffle

Pour ne pas réveiller sa bien-aimée

Et se demande comment dans son sommeil ailé

Il peut la rejoindre

Eléa, 5ème

 

 

D’autres sur Le Cirque bleu.

téléchargement (8)

Assoupie au bord d’une rencontre

La femme est dans le piège de son rêve

Un poisson un bouquet d’arêtes

À la main s’approche pour le lui donner

Un cheval d’eau par la fenêtre 

Lâche un poulet et partout

On joue du tambour 

pour battre le tempo

 

Thomas, 6ème

 

 

Dans une cascade d’étrangeté

Tombée d’un cirque de mélancolie

Un poisson à quatre bras se noie

Dans un flot de musique

Un vert cheval très mystique

Contemple avec enthousiasme

Au coq battant de son cœur

Le salto amoureux de la gymnaste

 

Léonce, 6ème

 

 

Au fond de l’océan

sans dessus dessous

une acrobate nage avec ses compères

les poissons sous les yeux

méfiants d’un critique fondu

dans le public

qu’éclaire une lune concentrée

sur l’air du violon 

 

Suzane, 5ème.

 

 

Dans les coulisses du chapiteau

Sous les regards indiscrets

Moi simple trapéziste

Je rêve d’une vie meilleure

Et je fais mon entrée

Les yeux fermés sur cent chevaux

Sur l’éclat d’un ciel indigo

J’ai des poissons au cœur

Aptes à redonner des couleurs

À tous ces gens morts dedans

 

Alice, 5ème

 

 

La lune joue de son instrument de carton

Tristement dans son coin car l’animal de l’eau

Lui a volé son violon pour des sanglots longs

Vert le cheval aux yeux remplis d’amour

Mesure les jours qui le séparent de l’oiseau

 

Lina, 5ème

 

 

La lune cette nuit 

A bien veillé Lili

Marc visionne le clou

Du spectacle au coq

Affolé de son cœur

Et son cheval ronronne

 

Léonce, 6ème.

 

Atelier poésie: première séance

C’est prise en otage dans ma propre salle par seize élèves (14 filles et 2 garçons) venus s’inscrire et considérant qu’on pouvait commencer dès aujourd’hui que la première séance de l’atelier poésie s’est tenue…Pensant qu’il était plus judicieux de reporter pour l’instant la vidéo sur Marc Chagall et de les laisser s’exprimer d’abord, je leur ai offert ce premier tableau:

Le Violoniste Bleu:

le violoniste bleu

Les élèves:

La lune est pleine et la violoniste est Seine

(La violoniste était une fille mais seul l’oiseau le savait)

Le village s’endormait sous l’œil vigilant de l’abbaye

Et les fleurs caressaient ce très bleu si bleu que même la mer

En était jalouse et cette chaise qui volait était un hamac

Qui se disputait en silence avec le ressac

 

Léonce, 6ème

 

 

Il jouait quand il s’ennuyait

Il rêvait sous l’œil de l’oiseau chanteur 

Il était aussi compositeur

Il présentait son art tous les soirs

Toujours perché sur sa chaise

Au-dessus des nuages 

Il jouait à son aise

On ne sut jamais son âge

 

Lina, 6ème

 

 

Chaque nuit de pleine lune

Il fait fuir les âmes prédatrices

Berce petits et grands de sa musique

Dieu sait à quoi il ressemble 

Mais tous l’aiment et le remercient

Au matin quand le soleil jette

Sa première bissectrice

Dans la nuit bleue on peut voir

Un oiseau marié à un bouquet de fleurs

La légende dit qu’ils flotteraient

Au-dessus de nos villages pour nous initier

 

Suzane, 5ème.

 

 

Quand il joue au clair de lune

Il ne voit plus le temps passer

Les fleurs rouges dansent dans le vent

Et les rares oiseaux encore debout

Viennent le saluer puis s’éloignent

Au loin dans la brume épaisse

Les lumières s’éteignent

Quant à moi je reste assise là

L’aimant en secret

Et mon cœur saigne

 

Alice, 5ème.

 

 

Je joue du violon

Je suis une fille en pantalon

Un rien m’habille

Les étoiles scintillent

Assez pour accrocher

Aux yeux des enfants

Des fleurs tous les printemps

 

Camille, 6ème.

 

 

Au clair de lune

Un oiseau vint se poser

Sur l’épaule d’un violoniste

Lui- dit-il quelque chose de triste

Pour que son tabouret se mette à flotter?

Puis vint se poser un oiseau bleu un peu artiste

Sur le pantalon du joueur de violon

Et le son du violon ne fut pas long à s’estomper

En même temps que la lune s’éclipsait

Vers l’aube tentatrice

 

Thomas, 6ème

 

 

 

 

Préparation des portes ouvertes du collège ce matin…

C’était préparation des portes ouvertes qui se tiendront demain au collège, ce matin…Quelques élèves ont accroché les panneaux Poésie de l’atelier ( j’ai supervisé tout en faisant cours en même temps…), et je disposerai demain matin sur une table des exemplaires du livret « N’arête pas ton Char« , ainsi que la nouvelle historique de mon élève Kimi…Peut-être aussi d’anciens livrets puisque une quarantaine ont été réalisés depuis que j’anime cet atelier (20 ans à la rentrée…)

capture

20190614_090157

20190614_100645.jpg

Quelques élèves viendront présenter leur travail aux parents et aux futurs élèves…

Remise du prix poésie pour les élèves de mon atelier cet après-midi à Canopée Mont-Saint-Aignan.

La remise des différents prix d’expression écrite et de poésie organisés par L’AMOPA 76 a eu lieu cet après-midi…

Un grand bravo d’abord à ce jeune-homme, élève de terminale L qui a obtenu le premier prix individuel national pour son beau poème intitulé La Ligne.

20190522_151925

Et bravo à mes élèves pour le prix collectif collège avec le livret: « N’arrête pas ton Char »!

15585346133491

Resized_20190522_155810

20190522_172012

Merci les filles et bravo…La poésie a de beaux jours devant elle!

Merci également aux parents, pour leurs mots chaleureux et…pour le rosier à qui je donnerai un nom de poète évidemment…

Atelier poésie/ préparation des portes ouvertes.

Il reste 4 semaines avant les portes ouvertes de fin d’année..Les élèves de l’atelier préparent (sous la bienveillance de ma présence aphone) des panneaux sur Éluard, Supervielle, Guillevic et Apollinaire  auxquels ils ajouteront leurs propres poèmes…Et le récit de la remise des prix qui se déroulera le 22 mai…

20190514_123225

20190514_130415

20190514_130439

20190514_130456