Le poète / Yannis Ritsos

Il a beau plonger sa main dans les ténèbres,
sa main ne noircit jamais. Sa main
est imperméable à la nuit. Quand il s’en ira
(car tous s’en vont un jour)
j’imagine qu’il restera
un très doux sourire en ce bas monde,
un sourire qui n’arrêtera pas de dire « oui »
et encore « oui »
à tous les espoirs séculaires et démentis.

Les citrons d’Ischia

Ischia / Italie

en mémoire d’une fête ma belle alanguie

ma toute aux pieds de formules

emportées par les vents

ma violette en explosions d’instants

je me ferai fruit

sans faillir

pour que revienne le bouleversant

avec son indolence et sa pudeur

son bruit mat béant au fond du coeur

que la langue enlace dans un sourire

je ferai provision de bouches et de climats

que ce soit miracle encore de trembler

au sabre d’un arbre de fièvre et d’oiseaux minuscules

moi qui fut muette si souvent de mes mots

je te dirai un secret que l’on chuchote à l’oreille

et tous les citrons d’Ischia gorgés de soleil

seront pour toi

 

Barbara Auzou.

EAU CELESTE

af8fdbcad9fab79169e4f57288c9bd68

EAU CELESTE

Tu es allée cueillir la rivière au coeur de la constellation

quand tu l’as déposée entre les gros cailloux de la ravine

la marque de tes mains y était restée

Aussi en plongeant

je n’ai pas rêvé

mon corps s’est laissé dévêtir du temps trop lourd pour s’envoler comme une balle au sommet du jet d’eau

Niala-Loisobleu – 23 Mai 2020