Voir l’insolite près de chez soi…

Dans le cadre du thème: La ville, lieu de tous les possibles, en 4ème, j’ai  aussi demandé aux élèves de parcourir leur village avec un appareil photo et de dénicher l’insolite. (Mais madame, ya rien d’insolite dans nos villages!! Si, si, mes ptits loups, c’est juste une affaire de regard..(ne voyagez pas comme une valise! )et une affaire de mots ensuite...). Tout est prétexte à écriture, même très courte, et je suis souvent surprise par le fait qu’ils ne rechignent pas, ils s’habituent.Pourtant, je me rends compte que les fais vraiment BEAUCOUP écrire! (et que je les lis beaucoup, j’évite le terme « corriger »…)

voici trois extraits:

Capture insolite

texte 1

texte 2

La ville lieu de tous les possibles: Travaux d’élèves…

téléchargement (1) Voici quelques exemples de suites de texte des 4èmes. Ils devaient poursuivre sur une trentaine de lignes l’incipit de « De soie et de sang » (étudié en classe…) en incluant un plan de Shanghai, en respectant les règles du roman policier, et en privilégiant la description « en mouvement »…

 

Pour rappel voici l’incipit du roman:

 

 

de soie et de sang

Voici maintenant trois productions d’élèves respectant bien les consignes:

Shanghai 1

shanghai 2

shanghai 3

L »année dernière, les élèves avaient conçu cette vidéo, très belle, sur l’incipit du roman…

Cette année, les vidéos sont réservées à New-York, avec pour thème: « Vision de New-York dans « Spiderman ».

Vingt et une heures de formation théâtrale pour les 3èmes 2…

Le projet a été retenu et mes troisièmes vont donc pouvoir bénéficier de 21 heures de formation théâtrale de début janvier à fin février avec Julia Picquet, metteur en scène d' »Anne Frank, le journal. »…En attendant, lecture intégrale et échanges autour du « journal »…

Affiche dèf sans distrib

Dans le journal qui lui fut offert pour son treizième anniversaire, Anne Frank relate sa vision des événements depuis le 12 juin 1942 jusqu’au 1er août 1944.

Il est devenu depuis l’un des livres les plus lus au monde.
Décrit comme le travail d’un esprit mature et perspicace, ce récit donne un point de vue intime et particulier sur la vie quotidienne d’une famille juive pendant l’occupation nazie.

Des marionnettes grandeur nature évoluent autour de la comédienne, dans un univers onirique qui souligne la force et la beauté de ce texte important.

« Dans ce récit d’horreur et d’espoir, tout est fait pour instruire, faire réfléchir, prendre exemple. Merci au Naxos Théâtre de nous offrir un instant bouleversant de Théâtre. L’interprétation magistrale proposée par les acteurs offre un spectacle drôle, puissant, inquiétant et jamais pathétique. »
La Voix du Nord

« Les comédiens ont su offrir un spectacle où se mêlaient humour et tragédie. Ils ont captivé le public dans une mise en scène particulièrement brillante de Julia Picquet. »
L’Echo Républicain

« Première pièce de Julia Piquet, formée à Tourcoing, et déjà un travail d’une remarquable intensité.Il est vrai que le journal intime  de la jeune Anne Frank (recluse pour échapper à l’envahisseur nazi) est un monument. Y faire entrer des marionnettes à taille humaine ne lui donne que plus de relief. Visages marqués, cisaillés, bande-son oppressante… La réalité dépasse la fiction dans ce huis clos saisissant, à la dimension pédagogique évidente et à l’issue dramatique. »
Nord Éclair

« Anne Frank, le Journal » a déjà été représenté une centaine de fois en France, et en 2014 au Festival d’Avignon ( Chapeau d’Ebène )

Ce spectacle a reçu le soutien de la Ville de Chartres, du Conseil Général d’Eure-et-Loir. Il bénéficie de l’Aide à la Diffusion en Pas de Calais.

Ce spectacle bénéficie de l’Aide à la Diffusion du Pas-de-Calais

pour les communes du 62 à hauteur de 40%.

Scolaires : voir rubrique Actions Artistiques

La ville, lieu de tous les possibles…

Shanghai:

Alors que les élèves de quatrième terminent la suite de l’ incipit du roman policier « De Soie et De Sang » de Qiu Xiaolong se déroulant à Shanghai,( suite immédiate avec carte de Shanghai intégrée.) ,une élève a écrit un poème sur ce début de roman. Le voici:

En la trouvant

De soie et de sang

Il venait de penser

À la nostalgie qui l’avait gagné

Au  fil des années

Tout autour de lui avait changé

Presque instantanément

Comme par enchantement

Mais revenons là où tout avait commencé

Le maître ouvrier Huang

Courait seul dans la rue

Comme à son habitude

Il pensait…

À son ancien travail

À l’ancienne Shanghai

À ces années nostalgiques

Où la vie allait souriant

Près de la perle d’orient

Puis sortant de ses pensées

Il crut avoir trouvé

Sur le sol terreux

Une racine de lotus

Enveloppée de linges miteux

Ce n’était que la jambe d’une jeune femme

D’une vingtaine d’années

Au visage déjà cireux.

Kimi, 4ème

 

Atelier poésie: Suite des poèmes sur la Renaissance…

Que de nouvelles terres découvertes

Par inadvertance

Plus que par évidence

Pour des marins partis vers l’ouest

En quête d’épices et de richesses

Qui se retrouvèrent face à des êtres

Dont ils n’avaient jamais vu la tête

Persuadés d’être en Inde

Ils les nommèrent indiens

Pourtant maintenant nous le savons

Ceux qu’a découvert Colomb

Ce sont bel et bien

Les américains!

 

 

Gwenaïs, 3ème

 

 

 

 

De grands artistes

Comme Michel-Ange

Et Léonard de Vinci

Ont peint l’Antiquité

Sur une feuille de papier

Ainsi en italie

On redécouvrit

Cette civilisation ancienne

Qui leur valut la célébrité

Hommes avisés et doués de leurs mains

Hommes à l’esprit malin et sage

Qui comprirent tout

De l’or laissé en héritage

 

 

Kimi, 4ème

 

 

 

 

Une nouvelle époque commence

La Renaissance

Et pour renaître

Il a bien fallu naître

Dans un berceau antique

Bercée de chants héroïques

Chaque jour élevée à l’amour

Et à la gloire des épopées

Héritage des siècles passés

 

Clara, 6ème

 

 

 

Grandes découvertes

L’imprimerie et ses lettres

L’Amérique et ses indiens

Dieux et déesses

Revenus de chez les romains et les grecs

S’immortalisent en peinture

Ou encore en sculpture

Temps de l’art et du renouveau

Renaissance dorée

À coups de pinceaux

 

Gwenaïs, 3ème

 

 

 

 

Et les oeuvres des anciens

Sortent emmitouflées

Des universités

Où elles étaient enfermées

Alors elles se mettent

À circuler

Dans les tavernes

Les cafés

Tandis qu’on se réunissait

Pour discuter

Et se distraire

Débattre de la forme de la terre

Futurs médecins

Savants et hommes d’affaires

Artistes et poètes lunaires

Posaient les bases

Et composait l’essence

De la Renaissance.

 

Marie, 4ème

 

 

 

 

Et l’horloge mécanique

Remplaça l’horloge à eau

Dont la goutte satanique

Faisait résonner

Le sempiternel écho

D’une histoire à cheval

Et d’un mythe ancestral

Décompter le temps

Sous le fer endurci

Écouter le doux cliquetis assoupi

D’une renaissance bientôt submergée

Sous un engrenage

Quelque peu fané

 

Poème à quatre mains:  Gwenaïs et Jade.

 

 

 

 

Atelier poésie: premiers poèmes sur la Renaissance…

 

Du bout de son aile

Sur sa caravelle

Christophe Colomb s’élance

Son navire se balance

Sur les flots enragés

Contraignant le trajet

La famine ravage l’équipage

Certains craignent le naufrage

Mais Christophe garde espoir

D’autres broient du noir

Enfin il aperçoit l’Inde

Le pays qu’il a cherché à atteindre

En pensant que la terre était ronde

Il a fait un pas dans le monde

En découvrant ce continent

Que tout le monde ignorait

L’Amérique il s’appelait

Domitille, 3ème

 

 

 

Gutenberg

Inventa l’imprimerie

Ainsi furent retranscrits

Les manuscrits

Qui avaient mis des années

À être copiés

Les moines furent bientôt

Les premiers

À subir l’avancée

Des nouvelles machines

Qui remplacèrent plus tard

l’humanité

 

 

Kimi, 4ème

 

 

 

L’église qui baillonne

Et ligote les humanistes

qui bouilonnent

Déclarant « sorciers »

Ces anges de la vérité

Et les faisant brûler

Le peuple, exité

En réclame encore

À croire qu’ils aiment la mort

Les idées nouvelles

Sont balancées à la poubelle

L’inquisition les muselle

 

 

Achille, 3ème

 

 

 

 

Ces paroles prononcées déjà trop tard

Ne suffiront point à convaincre les savants avares

Les prières amères et la croix scintillante

Ne remplaceront jamais plus

Les lettres encrées sur le manuscrit assidu

Bercés dans les stricts refrains pieux

Ils préfèrent la vérité aux sempiternels mythes douteux

Désormais dans les livres noyés

ils en appellent à une sincérité

De l’église jadis choyée

 

 

Jade, 3ème

Atelier poésie: suite des poèmes sur le moyen-âge…

Au secours! Ils ont presque tous voulu écrire à propos de Jeanne D’Arc! Résultat conjugué d’un rabâchage pendant leurs années de primaire et de la proximité de Rouen, évidemment.

 

Tristan et Iseut

Éperdument amoureux

Après avoir bu

Ils furent les élus heureux

De ce philtre

Destiné au roi

Et la colère

Les foudroya

Mais rien n’empêcha

L’amour

De les réunir

Pour toujours

Pour une vie misérable

Mais quoi de plus agréable

Que de se retrouver

Tous les deux

Plus heureux

Que les dieux

 

 

Kimi, 4ème

 

 

 

Jeanne,

Toi qui a quitté

Tes parents

Pour libérer

Orléans

Toi qui

Avec le soutien

De ton oncle

A affronté

Les Anglais

Tu mourras

Sur un bûcher

Priant une dernière fois

Le ciel qui t’a abandonné

Et pour le sale Cochon

Qui t’a condamnée

 

 

Clara, 6ème

 

 

 

 

La chasse c’est bien

Pour les seigneurs et les chiens

Les animaux suspendus aux mâchoires

Sanglantes des carnivores acharnés

Alors que les petits braconniers

Doivent attendre la nuit noire

Pour trouver de quoi manger

Mais le plus amusant

C’est quand ces chasseurs amateurs

Deviennent eux-mêmes le gibier

Châtelains rois et seigneurs

Ducs et hommes de foi

Aiment ce type de jeux sanglants

Pour l’homme

L’homme est le gibier des rois

 

 

Achille, 3ème

 

 

Lire la suite

Une vidéo sur Gisèle Halimi réalisée par Marie, élève de troisième…

Cette vidéo suit celles sur Antoinette Fouque et Simone Veil réalisées par Emma et Marie.

Voici celle de Marie (une autre Marie) sur Gisèle Halimi. Je félicite les filles pour leur travail d’une grande qualité. Cette vidéo dure 5 minutes. Regardez-la jusqu’au bout! Elle est aussi le seul portrait d’une femme vivante.

La chanson « Cornflake Girl » est une chanson de Tori Amos (1994)

 

 

Atelier poésie: d’autres poèmes d’élèves sur le moyen-âge…

téléchargement Tout d’abord un dernier poème sur l’Antiquité  par une élève qui ne vient que tous les quinze jours…

 

 

 

 

Circé aux incroyables pouvoirs

Était comme un ange noir

Elle préparait breuvages et poisons

Elle lançait des incantations

Et autrefois empoisonna

Son mari le roi des Sarmates

Et tous les hommes

Qui se mettaient dans ses pattes

Elle ensorcela tous les voyageurs

Qui échouaient là

En les transformant

En animaux petits

Et grands

 

 

Elise, 5ème

Le moyen-âge:

 

Les valeureux chevaliers

Pour servir le roi

Se sont tous engagés

À combattre sans effroi

Lances et épées

Chevaux éperonnés

L’assaut est lancé

Les dés sont jetés

Le soleil s’est couché

Sur une plaine ensanglantée

Les corps mutilés

Sont entassés

Dans la plaine

Maintenant désertée

 

 

Gwénaïs, 3ème

 

 

 

 

Troubadours

Aux voix de velours

Qui chantèrent l’amour

Contrarié toujours

De la femme mariée

Et de son noble chevalier

Combattant à l’épée

Pour sauver sa dulcinée

 

Zoé, 6ème

 

 

 

 

Tout de fer vêtu

Il s’avance, le coeur tranchant

Le bruit de ferraille s’atténue

Quand il s’éloigne dans le vent

Dans un paysage triste

On entend retentir

La voix des guerriers

Les plus forts

Alors que parterre

S’entassent les corps

Froides victimes

De la guerre

 

Domitille, 4ème

 

 

 

 

Fine lame

L’épée

Prolongement

De la main

Meurtrière

Qui génère

Malgré-elle

Sans fin

Le tourment

 

Héloïse, 4ème

 

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :