La ville lieu de tous les possibles: Travaux d’élèves…

téléchargement (1) Voici quelques exemples de suites de texte des 4èmes. Ils devaient poursuivre sur une trentaine de lignes l’incipit de « De soie et de sang » (étudié en classe…) en incluant un plan de Shanghai, en respectant les règles du roman policier, et en privilégiant la description « en mouvement »…

 

Pour rappel voici l’incipit du roman:

 

 

de soie et de sang

Voici maintenant trois productions d’élèves respectant bien les consignes:

Shanghai 1

shanghai 2

shanghai 3

L »année dernière, les élèves avaient conçu cette vidéo, très belle, sur l’incipit du roman…

Cette année, les vidéos sont réservées à New-York, avec pour thème: « Vision de New-York dans « Spiderman ».

« Classé sans suite » de Claudio Magris

product_9782070179299_195x320

[Non luogo a procedere]

Trad. de l’italien par Jean et Marie-Noëlle Pastureau

Collection L’ArpenteurDomaine italien, Gallimard
Parution : 12-10-2017
Note de l’éditeur:

Les premiers manuscrits du scandale Aristophil mis en vente…

Collage Aristophil (1)

Une première vente aux enchères des manuscrits anciennement détenus par la société Aristophil se tiendra le 20 décembre, deux ans après la révélation de ce qui fut l’une des plus grandes escroqueries du monde de l’art.

Deux ans ont passé depuis la mise en liquidation de la société d’investissements Aristophil, fondée par Gérard Lhéritier en 1990. La décision faisait suite à l’enquête pour escroquerie et irrégularités financières portée par un rapport de l’AMF (Autorité des marchés financiers), la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) et la cellule de renseignement financier de Bercy, Tracfin.

En effet, la société qui mêlait art et finance avait bâti son succès sur l’achat de manuscrits et autographes dans des ventes aux enchères ou auprès de marchands individuels.

Ces œuvres étaient ensuite revendues en parts à des investisseurs, sous la forme de lots virtuels. Ainsi, ils ne possédaient pas physiquement ces manuscrits mais des actions à un taux mirobolant de 8% de rémunération, pouvant être revendues cinq ans plus tard. L’offre alléchante a attiré pas moins de 18 000 investisseurs, souvent étrangers au monde de l’art, qui aujourd’hui se retrouvent lésés, tombés dans le piège d’une pyramide de Ponzi.

 

 

 

Lire la suite

Développer des compétences orales et écrites avec le slam…

N-7419-9009_visuelLe slam, qu’est-ce que c’est ?
C’est un instant de liberté d’expression, qui permet au slameur, sans musique ni costume ou accessoires, de prendre la parole pour dire un texte de sa création, face à un public.
Module 1 – Le slam expliqué par les professionnels [29 min 12 s]
Et, en classe, c’est possible ?
Bien sûr, en montant un projet avec un intervenant slameur professionnel.
Module 2 – Le slam à l’école primaire [23 min 21 s]
Module 3 – Le slam au collège [25 min 30 s]
Module 4 – Le slam au lycée [18 min 35 s]
Et pour quoi faire ?
Pour offrir aux élèves une occasion stimulante de jouer avec les mots et de développer, sans même s’en rendre compte, des compétences orales et écrites au programme.
Comment monter un projet ?
Un livret d’accompagnement donne des indications concrètes.

Réalisateur: Fabrice Millot

Auteurs: Brigitte Thomas et Jean-Claude Midy

Réseau Canopé, 2015.

 

ça m’énerve… (trois fois cette semaine!)

téléchargement (19)

Régulièrement le débat revient sur le tapis. Les actrices et acteurs la clope au bec à l’écran inciteraient les jeunes spectateurs de cinéma à fumer. Du coup, pourquoi ne pas interdire la cigarette à l’écran ?

Votant une mesure sur l’augmentation du prix du tabac d’ici 2020, Nadine Grelet-Certenais, sénatrice PS de la Sarthe, en a remis une couche et accusé le cinéma de faire de « la publicité détournée pour la consommation de tabac. 70 % des nouveaux films français mettent à l’image au moins une fois une personne en train de fumer. Ça participe peu ou prou à banaliser l’usage, si ce n’est à le promouvoir, auprès des enfants et des adolescents, qui sont les premiers consommateurs de séries et de films, sur internet notamment. »

« Dénormaliser l’image du tabac »

La ministre de la santé Agnès Buzyn a trouvé l’idée excellente, « Je ne comprends pas l’importance de la cigarette dans le cinéma français », et a prévu d’en parler avec sa collègue ministre de la Culture, Françoise Nyssen, pour « dénormaliser l’image du tabac dans la société. » On ne sait pas encore quelle forme prendrait cette réforme et si elle concernerait les films français uniquement, ou aussi les séries ou productions étrangères. Quid également des films anciens ? Faudra-t-il effacer les mégots des archives de la Cinémathèque ?

Alors il faut aussi y interdire la drogue, l’alcool, les courses-poursuites, le sexe,les flics ripoux…et l’art tout court…!

Cette société à la fois  terriblement pornographique et faussement puritaine est à vomir…et ça peut aller très loin si on ne réagit pas.

Le Royaume-uni et l’Allemagne ont estimé il y a quelques jours que les « Nus » de Schiele étaient choquants pour le grand public et ont caché les seins et les organes génitaux des tableaux du peintre dans les espaces publics! Voir l’article de mon ami Pierrick.

A géométrie variable…

6fe142d7af216ebd131b16720c89e122

 

J’ai abandonné l’enfant

muet d’émerveillement

Sous le vieux chêne

trop occupé

à chanter en rive

dans son trop-plein de ciel

 

 

J’ai laissé l’enfant

à la liberté de l’ortie

à peine si je me suis

retournée

pour le voir se heurter

au maître de la nuit

et tomber le masque lourd

de paupières blondes

 

 

Alors j’ai dit oui

au cordeau du chemin

et désormais verticale

j’ai déclaré

Que je pouvais

habiter cet ici

à géométrie variable

 

 

Barbara Auzou

 

Jeux d’enfants.

niki-boon-photos-enfants-noir-et-blanc-4-1

Quel songe avare

s’est fiché

dans l’échancrure

du jeu

sans laisser

de pelures

ou si peu

 

 

 

Rituels cruels

araignées

aux chevelures

battements d’ailes

et tirs-aux-pigeons

 

 

 

Gravir l’échelle

avec le sérieux

élégant et rond

tout entier

dans les jambes

frêles

 le rire au poplité

 

 

 

Sèche désormais

la plaie au genou

évaporée

la salive mentholée

au dernier barreau

savamment sciées

l’attache des mains

et l’épaule tendue

 

 

 

 Sombres

nous n’avons pas vu

que l’échelle

ne craint en vérité

rien tant que son ombre

et les vieilles pages

dessinées

 

 

Barbara Auzou

Deux poèmes sur l’enfance…

L’enfance

Qu’ils étaient doux ces jours de mon enfance
Où toujours gai, sans soucis, sans chagrin,
je coulai ma douce existence,
Sans songer au lendemain.
Que me servait que tant de connaissances
A mon esprit vinssent donner l’essor,
On n’a pas besoin des sciences,
Lorsque l’on vit dans l’âge d’or !
Mon coeur encore tendre et novice,
Ne connaissait pas la noirceur,
De la vie en cueillant les fleurs,
Je n’en sentais pas les épines,
Et mes caresses enfantines
Étaient pures et sans aigreurs.
Croyais-je, exempt de toute peine
Que, dans notre vaste univers,
Tous les maux sortis des enfers,
Avaient établi leur domaine ?

Nous sommes loin de l’heureux temps
Règne de Saturne et de Rhée,
Où les vertus, les fléaux des méchants,
Sur la terre étaient adorées,
Car dans ces heureuses contrées
Les hommes étaient des enfants.

Gérard de Nerval, Poésies de jeunesse

 

 

 

L’enfance

L’enfant chantait; la mère au lit, exténuée,
Agonisait, beau front dans l’ombre se penchant ;
La mort au-dessus d’elle errait dans la nuée ;
Et j’écoutais ce râle, et j’entendais ce chant.

L’enfant avait cinq ans, et près de la fenêtre
Ses rires et ses jeux faisaient un charmant bruit ;
Et la mère, à côté de ce pauvre doux être
Qui chantait tout le jour, toussait toute la nuit.

La mère alla dormir sous les dalles du cloître ;
Et le petit enfant se remit à chanter…
La douleur est un fruit ; Dieu ne le fait pas croître
Sur la branche trop faible encor pour le porter.

Victor Hugo, Les contemplations