Sans doublure

Statue bronze/Amsterdam

(Un merci particulier ce soir au poète Eric Dubois pour avoir mentionné Lireditelle dans chacun de ses blogs…)

sans doublure

Le jour poursuit sa pente sévère

Le soleil en plongée a rabattu ses mains urgentes sur mes seins sans doublure

Envoyés au devant d’une nuit sans paupières comme une borne entre deux champs

 

Barbara Auzou.

A l’endroit du présent (2018)

2011_12_31-Robert

Si attentive aux visages changeants,

tu avais poli le tien au fer d’une fierté de peu

que tu avais paré de grands creux sombres

quand il était torche et feu incandescent

prairie de l’enfance, blé mesurant l’écart entre les dents.

Fallait-il  planter un arbre d’évidence en plein milieu

pour que le ciel pantelant repeigne ton bleu

et que ses branches ploient sous les oiseaux en nombre

picorant patiemment tes peurs à la paume pétrifiée du printemps

resserrant à ton cou froid une écharpe de plumes et de confiance?

 

je me souviens de toi constamment surprise de ton ombre

et de ton souffle rare et lent.

On m’a rapporté le bec à l’oreille que la clarté désormais te devance.

Et que tu t’es établie, le pas leste, à l’endroit du présent.

 

 

Barbara Auzou.