La réponse la plus droite

la réponse la plus droite

Pour donner au moi rêvé la réponse la plus droite

Sur une rive en plein vent j’ai ausculté mon courage comme une source qui ne veut pas finir

Et qui veut voir s’accroître la frontière sereine l’ombilic de la fleur son toucher d’eau vive cerné de ventres

Mes désirs demeurent inchangés Ils gardent le sourire moite des oiseaux que l’on désencage

Mais le soleil désormais se souvient de moi

 

Barbara Auzou.

 

 

Je dirai des choses à ton coeur/Kamal Ibrahim

je dirai des choses à ton coeur

Que tu sois de l’eau

Dans le mythe ébloui des vagues

Ou que tu viennes de l’image nue

Qui a fait ta mort d’une seule dent

Je dirai des choses à ton coeur

 

Né en 1942 en Syrie, Kamal Ibrahim est l’auteur de Babylone, La Vache, La Mort (Flammarion 1967) et Celui-ci Celui-moi (PJ Oswald, 1971)

Confidentielle

confidentielle

Confidentielle

La veine à mon poignet

Qui cogne l’injustice

Contre laquelle

Je garde un os

Et une hache au grenier

Ouverte la tranchée

Entre mes seins qui protègent

Les auspices

De fleurs extasiées

Levées sur une terre féroce

Dans des incendies spontanés

Partout partout j’aurais posé

La main qui me va sur la brûlure

Du monde et le hululement cendré

De son indicible peine

 

Barbara Auzou.

 

Pour aimer/Michel Deguy

Michel-Deguy

Le plus proche étranger : toi-même.
D’autres ne sont pas assez près pour paraître en toute étrangeté.
C’est pourquoi tu préfères la connivence de ton silence.

C’est pour attendre qu’y naisse l’espace inti-mior intimo meo, en l’absence duquel rien ne pourrait jamais être dit proche de ton cœur.

Place au secret enfin

Pour accueillir les prémices de l’échange

Et que très près homme et femme

Hermaphrodite dédoublé

Soient à partir du même capables de s’aimer

La place qui me revient

la place qui me revient

Te donnerai

Légère ma pesanteur apprivoisée

Épandue comme un baiser

Sur des mers de céréales

Docile l’accolade de la lumière

Choisie pour me pousser dedans

Sans faire de manières

Et le bateau affrété derrière

La bosse de terre gonflée

Comme une gorge d’oiseau

Sera la place qui me revient

– Idéale

 

Barbara Auzou.