Terracotta

Chevaux ailés de Tarquinia.

la tombe des lionnes et celle des taureaux

le cheval échevelé qui pivote pour prendre

l’espace

terracotta sur le haut-relief de la peau

un profil ancien sur nous parfois se pose

et ces animaux que l’on croise nous lancent des énigmes

leurs gestes posés et leurs inlassables signes

et tout ce qui ne peut se dire c’est autant de couronnes

d’étain vulnérables que je glisse dans ta main

et le vent clair de Toscane les emporte sans laisser

de trace

dans la lumière qui te regarde exister

 

Barbara Auzou.

Une réflexion sur “Terracotta

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s